Accès boutique
menu
Accès boutique
menu

accueil > 3d > Désinsectisation

Désinsectisation

Règlementation

La règlementation est claire, l’obligation de se protéger contre la présence d’insectes et de rongeurs nuisibles est définie dans les règlements sanitaires départementaux :

  • Insectes article 23.1 du réglement type
  • Article 79 traitant de de l'entretien des récipiants des locaux de stockage et des conduits de chute de vide ordures
  • Article 130.5 concernant l'hygiène de l'alimentation

Généralités

Les toxiques utilisés présentent 3 modes de pénétration de l’insecte :

  • Toxicité par ingestion : exemple des gels alimentaires empoisonnés qui agissent au cours de la digestion des insectes
  • Toxicité par inhalation : pénétration du système respiratoire de l’insecte par sa bouche et ses stygmates
  • Toxicité par contact des particules d’insecticide solide ou liquide qui pénètrent la carapace avec laquelle ils sont rentrés en contact

Les insecticides courants présentent tous un mode d’action similaires : ils attaquent le système nerveux central de l’animal.

Moyens de lutte

Il existe de nombreuses formulations d’insecticides :

  • Les gaz
  • Les aérosols
  • Les fumigènes
  • Les attractifs alimentaires
  • Les poudres
  • Les liquides
  • Les microencapsulés
  • Les granules auto-dispersibles

Remarque : il faut porter une attention particulière aux dates de péremption des produits car même parfaitement conditionnées, les substances actives de ces insecticides sont destinées à se détruire à terme, perdant progressivement de leur efficacité.

La pulvérisation

Ce procédé est destiné à effectuer un dépôt de substance active sur une surface à partir d’une formulation liquide, par projection de particules.
La pulvérisation ponctuelle est destinée à traiter un cas simple ou une piste très localisé.
La pulvérisation totale d’un site fortement infesté de rampants (cafards notamment) nécessite de procéder à la mise en oeuvre de barrières chimiques. Cette technique relève d’une méthodologie de mise en oeuvre et de moyens complexes adaptés aux spécificités de chaque cas.

L’utilisation de fumigènes

Des particules fines de substances actives solides sont véhiculées par un vecteur gazeux inerte.
Ce procédé présente un très fort pouvoir de pénétration (fentes et fissures notamment) lié à la nature du support gazeux, très pénétrant.
L’efficacité de ce procédé est importante dès lors qu’un certains nombre de précautions sont mises en oeuvre (calfeutrement des volumes à traiter, nombre et répartition des fumigènes, temps de traitement, etc).

Les gels

De nos jours, les gels sont très largement préférés aux insecticides de contact dans la lutte contre les cafards notamment.
Ils présentent en effet une efficacité supérieure, une toxicité réduite, un ciblage précis des nuisibles visés et des émanations nulles. Il offrent ainsi une rémanence certaine là où les insecticides liquides étaient facilement dégradés dans les conditions d’usage des locaux traités.

La nébulisation

Dans les cas d’infestation importants et généralisés (cafards ou punaises de lit notamment) ou lorsque l’utilisation de gels ne suffit plus, nous pouvons être amenés à procéder par nébulisation.
Ce traitement curatif, pour être pleinement efficace, impose l’adoption de mesures spécifiques :

  • Vider entièrement les locaux (petit mobilier compris), les isoler et les mettre en étanchéité
  • Procéder à une mise en sécurité du chantier
  • Procéder à un nettoyage préliminaire du chantier
  • Nébuliser en deux passages (pour atteindre les nymphes et les oeufs)
  • Renforcer la nébulisation par une pulvérisation maximale des pistes relevées

Focus sur les punaises de lit

Véritable fléau moderne, l’infestation des punaises de lit explose depuis quelques années pour s’étendre à toutes les zones du territoire National et touche tous les types de bâtiments (habitat privé comme hôtellerie). Les punaises de lit vivent au voisinage de leur hôte, très dissimulées, ne sortant pour se nourrir (tous les 7 à 10 jours) que la nuit et ceci sans que l’on puisse disposer de pistes identifiables à traiter.

Leur traitement consistera donc à pulvériser, avec un insecticide adapté, tous les nombreux endroits de présence potentielle de l’insecte, soit :

  • Sommiers
  • Bords, coutures et face latérale des matelas
  • Tout interstice du mobilier (assemblage des meubles (commodes, table de nuit, tiroirs, cadres, etc))
  • Tringles à rideaux et systèmes d’accroche
  • Textiles amovibles (rideaux, housses (taie, couette), draps, couverture) qui seront envoyés en laverie industrielle pour y subir un traitement thermique adapté (lavage à 60° mini)
  • Gaine électrique de passage de fil des lampes de chevets et autre éclairage
  • Moquette ou dalles (à soulever pour un traitement de la face côté sol)
  • Inspection poussée et systématique des pièces environnantes et autre lieux de stockage de linge.

Absa Christal traite tous les types d’insectes
(cafards, blattes, punaises, fourmis, puces, araignées,…)


Tous nos techniciens intervenant en 3D ont passé avec succès l'examen et sont certifiés CERTIBIOCIDE