Accès boutique
menu
Accès boutique
menu

accueil > 3d > Dératisation - Dessourisation

Dératisation – Dessourisation

Règlementation

La règlementation est claire, l’obligation de se protéger contre la présence d’insectes et de rongeurs nuisibles est définie dans les règlements sanitaires départementaux :

  • Article 119 du réglement type
  • Article 130.5 du réglement type

Généralités

La majorité des muridés (rats noirs, surmulots, souris, mulots, …), occasionnent des infestations qui relèvent du règlement sanitaire départemental. Ce règlement autorise la lutte contre ces espèces en cas d’infestation. Les traitements préventifs contre ces rongeurs étant admis voire recommandés.

Cette propension des muridés à provoquer des infestations dans les bâtiments est due au fait que, avec l’évolution, ces espèces sont devenues commensales de l’homme, c’est-à-dire attachées à notre territoire, le partageant avec nous et en dépendant quasi-exclusivement pour leur subsistance.

Moyens de lutte

Il en existe de multiples, qui seront privilégiés par notre technicien selon le niveau d’infestation, la configuration des lieux à traiter et la cible :

  • Les pièges (différents modèles),
  • Les poisons (à action aigue ou à action retardée (adapté pour les animaux ayant par nature le réflexe de néophobie (rats)),
  • Les anticoagulants.

Pour les appâts, ceux-ci peuvent être de différentes formes :

  • Grain entier
  • Grain concassé
  • Mélange de céréales
  • Granulés
  • Appâts farineux
  • Blocs extrudés
  • Blocs hydrofuges (mélange de céréales broyées, recompactées avec de la paraffine en vue d’obtenir un appât résistant aux ambiances humides)

Nous utilisons, pour l’ensemble des immeubles sur lesquels nous intervenons et ce depuis 2014, des postes d’appâtages sécurisés. Absa Christal a été précurseur en la matière.

Un poste d’appâtage rempli plusieurs fonctions :

  • Il interdit l’accès aux préparations dangereuses des populations non cibles (enfants, animaux domestiques,…)
  • Il permet de localiser et sécuriser les appâts
  • Il autorise l’inscription, sur le poste même, de mentions de sécurité
  • Il permet d’assurer plus facilement un suivi de la maintenance (dates de visites portées sur le poste)

Lorsque les circonstances ou les exigences de nos clients l’imposent (infestation importante, sites sensibles (laboratoires, restauration collective, agroalimentaire, etc)), nous mettons en oeuvre des moyens adaptés notamment au travers de système de type « Life Box ».

La Life Box est un caisson qui va attirer le rat à l'intérieur. Ce caisson peut contenir plusieurs individus. Ce système, pouvant être rendu totalement discret et se fondant dans l’environnement, offrent d’excellents résultats, utilisant un procédé de noyade ou d’électrocution et de gestion des cadavres.
Ces sytèmes sont connectés et permettent, grâce à des capteurs, de transmettre tout type d’information sur la capture, le nombre d’animaux, le déclenchement d’intervention d’un technicien, le suivi, etc

A savoir : le règlement sanitaire départemental type stipule (art. 98) que « il est interdit de déposer des cadavres d’animaux sur les voies publiques, dans les lieux publics et dans les ordures ménagères ainsi que de le jeter dans les cours d’eau et leurs dépendances, dans les pièces d’eau, carrières et terrains vagues ». Ainsi, « est passible de 5 ans d’emprisonnement, tout individu ayant déposé sur la voie publique des cadavres d’animaux ayant provoqué une épidémie, voire susceptible d’occasionner une épidémie »


Tous nos techniciens intervenant en 3D ont passé avec succès l'examen et sont certifiés CERTIBIOCIDE